S’APPROPRIER LES LIEUX

AMALGAME

STAR COMMUNITY

L’École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne souhaite concevoir des ateliers de rentrée, les «Days» comme des temps d’installation et de prise de marque au sein de l’école, où il est question de visualiser celle-ci comme un premier lieu d’exposition à part entière et de l’utiliser comme sujet principal de la réflexion collective.

L’installation proposée prend alors place au sein même de l’établissement, dans ses couloirs, salles de classe, escaliers, se composant même d’objets déjà là. Il s’agit de mettre en mouvement l’école par ses futurs utilisateurs, et de donner vie aux éléments qui la composent.

L’installation artistique mobilise l’école comme support et sujet principal de la réflexion collective en y injectant la thématique – Star Community, Amalgame ? – et ainsi d’en faire un lieu d’exposition vivant et actif.

Date de réalisation : Du 15 au 19 septembre 2014

Lieu : EESAB, site Brest (29)

Commanditaire : EESAB, École Européenne Supérieure d’art de Bretagne

  • Réemploi 100%
  • Participation 100%

WORKSHOP

Dans un premier temps, un inventaire des ressources disponibles, les espaces de l’école, les outils, et le matériel, dresse les composants de base de la future installation.

Comme un clin d’œil, Amalgame réutilise les systèmes du dernier workshop FIR – colliers de serrage et sangles et ainsi relance une volonté de faire ensemble et une dynamique de travail : symboliquement le workshop (re-)assemble : le collectif se (re-) construit.

Le rassemblement d’objets hétéroclites compose différentes pièces qui sont autant le symbole et la « démonstration » d’un collectif en devenir – d’une Star community avec tous ses paradoxes.

Sur cette base, les premières esquisses et expérimentations constructive sont alors être réalisée. Les jours suivant sont consacrés à la réalisation de l’installation in-situ. Le format produit est le fruit du travail mené sur place et collectivement.

Avec la fin du workshop, l’installation se décompose, chaque élément retrouve alors son quotidien dans l’attente de futures expérimentations.