OUTIL DE RÉFLEXION TERRITORIALE

M.A.P.

MOBILE ACTING PLAN

Pensée comme un outil, la MAP se veut un objet dynamique de réflexion et de travail pour le projet Smart City. Sans lieu de travail et d’atelier fixe, le fil directeur du projet Smart City reste son territoire. La MAP a donc été imaginée comme un objet pratique, mobile et modulable pouvant s’adapter aux différentes situations de travail : réunion collective, activité individuelle, grande salle de travail, décomposition des équipes…

Smart City, projet nomade, avait besoin d’un espace/objet de travail et d’exposition permettant de rendre compte et de travailler la consistance et la totalité du territoire.

Meuble de 4m sur 1,2m, la MAP se répartit en différents modules, en tranches de territoire mobiles pouvant se disperser dans l’espace de travail.

Assemblée, elle constitue un plan de travail collectif permettant de réunir autour du territoire – chercheurs, artistes, habitants, etc. – afin de discuter, d’échanger, d’intervenir par le dessin, le collage, la photo…

Décomposée, elle structure l’espace de travail collectif et réorganise les modalités de ce dernier, tout en gardant le territoire considéré et les lieux concernés comme support d’activité.

La MAP constitue une forme d’objet médiateur structurant l’espace et ses usages, le dialogue entre spécialistes. Elle s’adapte au processus de travail continu, aux recompositions permanentes des équipes, aux projets et aux lieux de réflexion.

Date de réalisation : 2012

Lieu : Cité internationale universitaire de Paris, Paris (75)

Commanditaire : DEDALE

  • Réemploi 25%
  • Participation 0%

CARTOGRAPHIE A DIMENSION CORPORELLE

Travailler dans la Cité mais aussi travailler sur la Cité: la M.A.P. répond à une volonté de ré-articuler cette pratique/pensée par le bas – pratique des lieux, marche géolocalisée… – avec une pensée par le haut : vision satellite, stratégie globale… Par ailleurs, la M.A.P. réintroduit par son échelle la dimension corporelle. Elle structure l’espace et impose, dans le cadre de l’assemblage total de se pencher sur le territoire de travail.

L’objet, à l’échelle du corps, permet d’intervenir directement sur la carte géante. Forme d’intervention ludique, tactile et concrète sur le territoire cartographié. Il questionne l’articulation entre échanges directs, tactiles et collectifs et usages des outils virtuels.

La M.A.P pose cette question des sauts d’échelles permis par ce nouveau type d’outil, tout comme le lien entre outils virtuels et rapport tactiles aux territoires. Elle exprime de manière concrète les nouvelles modalités de travail et de connexions entre tranches et strates d’un territoire. Mobile, fragmentable, la cartographie se compose, se recompose, s’enrichit, se travaille dans un processus permanent.