TEST GRANDEUR NATURE

CREER DES SITUATIONS POUR QUESTIONNER LE SITE

QU’EST-CE-QU’ON PEUT FAIRE

Afin d’amorcer l’ouverture progressive au public de certains tronçons de la Petite Ceinture ferroviaire de Paris, le projet «Qu’est-ce qu’on peut faire», interroge les programmes et les usages de cette friche. Nous proposons une réponse différente à cette question chaque samedi. Entre atelier de co-conception d’espace public, workshop de co-construction avec les riverains, conférences et débats autour des questions de la nature en ville et organisation d’événements culturels et festifs, nous entendons questionner et valoriser le caractère de ce lieu, dans son échelle très locale mais aussi plus largement métropolitaine.
Nous avons fait le pari de questionner ces possibles de façon itérative. Chaque évènement est l’occasion de construire un prototype qui interroge le lieu.

 

Date de réalisation : Juillet – Décembre 2016

Lieu :  Petite Ceinture, 12ème, Paris (75)

Contexte : Recherche-action pour préfigurer l’ouverture de la Petite Ceinture au public

Commanditaire : Ville de Paris

Partenaires :
Mairie de Paris, Mairie du XIIe, DEVE, SNCF

Associés :
AP5 (urbaniste), MaDe (paysagiste), What Time is it (anthropologue)

 

gif-yak-blog

  • Réemploi 30%
  • Participation 100%
  • Résilience 80%

LA PETITE CEINTURE POURRAIT ETRE

Des parcours multiples
Le territoire linéaire de la Petite Ceinture est séquencé par des ambiances et des situations urbaines variées. Cela impacte le potentiel
d’accueil de chaque tronçon.

Certaines portions sont vulnérables (verger, roseraie), d’autres très exposées aux riverains (proximité de hôpital Armand-Trousseau, villa du Bel Air), d’autres encore sont si stratégiques au regard leur situation urbaine que leur capacité d’accueil pourrait être maximisée (connexions avenue Daumesnil, Square Charles Peguy, cours de Vincennes). Plutôt que de cloisonner ces espaces, voire d’en interdire l’accès, nous pourrions transcrire la capacité d’accueil propre à chaque tronçon en variant son degré d’aménagement.
L’équipe «qu’est ce qu’on peut faire»

Un plateau polyvalent
La plateforme mobile que nous avons réalisée réinvente le potentiel en terme de mobilité de cet ancien espace ferroviaire. Déplacer des
personnes, de la matière, des outils, installer des activités artistiques, ludiques ou sportives, sont autant de pratiques que nous avons testées au cours de l’étude. De part sa forme, elle permet de desservir les quais des anciennes gares sur toute la Petite Ceinture.
Les quais sont des espaces où les personnes se rassemblent et s’installent naturellement. Depuis longtemps, le dénivelé du quai constitue une assise, et les surlargeurs des terrasses pour la détente.
La plateforme mobile et les anciens quais forment donc un système qui autorise, avec des aménagements minimums, la poursuite des activités et les initiatives sur ce territoire.

Un lieu de ressources
L’aspect « naturel » que l’on confère aujourd’hui à la Petite Ceinture s’est petit à petit substitué à son rôle d’infrastructure. On retrouve un sol de ballast infertile, très drainant, pauvre en humus. Ce constat est particulièrement flagrant sur le tronçon de la villa Bel-Air. Plutôt que de sanctuariser cet espace dont la nature sauvage est bien plus fantasmée que réelle, nous pourrions le transformer en lieu de ressources au service du développement de la nature en ville. Il s’agit de mettre en relation la Petite Ceinture avec son territoire par des transferts réciproques de ressources (plantes, graines, matières végétales, substrat) et de permettre le recyclage des matières sur place : stockage et transformation, fabrication de terre, compost habitants.

L’objectif est ainsi de créer une ressourcerie vivante avec un service de gestion associé à l’entretien des espaces verts.

MERCI
A tous les habitants, aux futurs usagers et aux explorateurs, de la Petite Ceinture qui ont participé au projet.
Aux associations et acteurs locaux qui ont apporté leur soutien.

Interface formation
Conseil Local du Handicap
ESEL
Gar’Eden
Graine de partage
Centre d’animation Maurice Ravel
Le Claje
BPM
Villa Belle Belle Belle
My Street Art Paris
Lud’o’douze

Sauvegarde de la Petite Ceinture
Circul’livre
Art en Balade