KIMO

KIMO

MANUFACTURE D’OBJETS MOBILE

MICRO-EQUIPEMENT

ACTIVATION DE L’ESPACE PUBLIC

La création de la Maison de Quartier du Petit-Ivry était attendue depuis plusieurs années par les habitants. Son installation dans l’actuel centre sportif et culturel de la cité Pierre et Marie Curie a impose des travaux (mars à septembre 2014), tout en maintenant l’ouverture et les activités du centre sportif et culturel.
En prévision de l’ouverture, l’équipe de la future Maison de  Quartier, l’ensemble des acteurs et les associations locales se sont réunis autour d’un constat : le besoin d’une conviction partagée du rôle de l’art, de la culture et de la création dans la construction d’une culture commune, vecteur de cohésion sociale.

Le projet KIMO, conteneur- micro équipement mobile, est ainsi né de la volonté d’investir, dès l’étape du chantier, l’ensemble des futurs usagers (habitants, acteurs locaux, etc.) dans la définition de l’identité, du programme et dans la conception et réalisation du mobilier de leur Maison de Quartier. L’enjeu de ce projet collectif est de venir questionner et investir ce futur espace quotidien et usuel pour penser communément l’identité souhaitée (des usagers et utilisateurs).
Sous la forme d’un conteneur DRY 10’ avec des ouvertures (deux ouvertures latérales par un système de vérins et deux systèmes de fermeture sur les petites faces).

 

Date  de réalisation : mars – septembre 2014

Lieu : Ivry-sur-Seine

Contexte : animation, ateliers d’apprentissage pendant les travaux de la Maison de Quartier

Partenaires: Ville Ivry-sur-Seine, Maison de quartier du Petit-Ivry, CAPSA

Prix : La Riposte, Animafac, catégorie innovation sociale
Fondation EDF, Trophées des Associations, catégorie « Accès à la culture pour tous

  • Pédagogie 80%
  • Innovation 75%
  • Participation 65%
  • Réemploi 25%
KIMO est aussi :

– Un atelier de bricolage initiant aux différents outils de construction, de conception et de réalisation collective du mobilier urbain (terrasse et banc) et du mobilier pour la Maison de Quartier (borne internet, bar et tables de jeux).
– Un Fab Lab (atelier de conception numérique) donnant accès à : des logiciels libres d’accès, une connexion wifi, une imprimante 3D, une découpeuse numérique, etc. ; il invite à la découverte de nouvelles technologies et s’inscrit dans la continuité du programme de l’EPI développé par la Maison de Quartier qui touche tant les jeunes que les personnes âgées
– Un lieu de rencontre et d’animation qui a notamment accueilli la fête de quartier
La maison de quartier étant dorénavant ouverte au public, le déplacement du KIMO vers un autre quartier d’Ivry-sur-Seine est en cours d’étude.

Shelter

Shelter

DYNAMITERIE

CAMPING EN MILIEU HOSTILE

 LIFESTYLE

Shelter associe la valorisation d’une certaine qualité de vie intérieure des lieux d’habitats, et l’esprit «lifestyle» expérimental de ces cellules d’habitats temporaires.

La notion de confort est donc au centre de la réflexion du projet : vivre dans un espace minimum le temps d’un week-end en relation directe avec son environnement proche tout en cherchant de nouvelles formes d’agencement, de nouvelles identités hybrides et singulières.

RÉEMPLOI / CIRCUIT COURT

YA+K, dans les différents projets qu’il développe, promeut et favorise le réemploi de matériaux. Ce positionnement implique une première phase de travail prospectif qui est à la fois au service de l’économie du projet mais aussi de son intelligence dans tout le processus de construction des cabanes.

Date de conception : 2014

Lieu : Dynamiterie de Cugny

Contexte : Festival La Dynamiterie

 

  • Exploration 80%
  • Réemploi 65%

CABANE DE SAISON

Les cellules de vie pour un «Camping en milieu hostile» sont à penser comme des plateformes en kit posées sur des éléments topographiques existants (plot en béton, buttes de terre….).
Ces plateformes couvertes accueillent les îlots habitables, «cabanes».
Un système de toile amovible permet de s’ouvrir sur son environnement proche ; les cellules proposent alors un espace de vie de jour comme de nuit adaptable dans l’usage selon les saisons.

IMPRESSION DU DÉJÀ LÀ

Le site évoque une activité intense laissée à l’abandon, préservé jusqu’alors de toute occupation temporaire.
Pour l’implantation de cabanes, il s’agit de poser des cellules de vie de façon ponctuelle en réduisant au maximum l’impact sur le site. La cabane s’intègre dans un paysage encombré, pour apparaître comme un objet camouflé, donnant ainsi l’impression du déjà là.
Les trois sites identifiés peuvent quasiment accueillir dans l’état ces cellules d’habitation.

Cyclow

Cyclow

UPCYCLING CITY #3

REHABILITATION D’UN ALGECO EN EQUIPEMENT LOCAL

Le centre de Quartier a sollicité YA+K pour aménager un Algeco abandonné. L’animation de l’Algeco serait alors assurée par un groupe d’adolescents organisés en «groupe d’autogestion».
YA+K a ainsi accompagné les adolescents à définir leurs besoins, à construire et à réaliser les aménagements nécessaires.
Aménagé par ses futurs utilisateurs, l’Algeco se transforme chaque mercredi après-midi en chantier participatif.
De la vente de café à la réparation de vélo, l’intérieur peut s’adapter aux différentes activités. La terrasse prolonge l’espace sur l’extérieur et l’extension arrière permet le stockage du matériel et des vélos.

Date  de réalisation : Avril- Septembre 2015

Lieu :  Bagnolet 93170

Contexte : aménagement d’un Algeco délaissé en micro-équipement

Commanditaire : Ville de Bagnolet

Partenaires: Centre de Quartier Guy Toffoletti

  • Réemploi 95%
  • Participation 90%
  • Formation 75%
  • Animation 100%

Réalisation collective

Missions :
– Définition du projet : clarification des besoins
– Faisabilité: adéquation des besoins avec les caractéristiques du lieu
– Conception d’un atelier de réparation de vélo
– Encadrement d’ateliers de construction et d’aménagement de l’Algeco à destination des adolescents
– Activation et accompagnement de l’équipe animatrice de ce lieu

Participants: 12 adolescents

JVS

JVS

RECLAIM, REUSE

JARDIN VICTOR SEGALEN

PLATEFORME DE MARAICHAGE

 

JARDIN PRODUCTIF
Dans le cadre d’un mouvement Parisien ouvrant la réflexion sur l’aménagement des interstices urbains – notamment des jardins en ville – l’aménagement du jardin Victor Segalen vise à créer les conditions d’appropriation de ce dernier et d’enrichir le programme avec les futurs usagers. Le caractère expérimental du projet, aboutit à un prototype de jardin urbain, préfigurant les possibles.

Le jardin est aussi productif de sociabilité : il est un moyen privilégié de susciter l’hospitalité et de construire des lieux de rencontre et d’échanges. Le jardin est attractif grâce à ses volumes, aux plateformes dont il dispose et ainsi de part son aptitude à accueillir plusieurs activités.

RÉEMPLOI

Le réemploi est au centre de la réflexion du projet : il est à la fois au service de l’économie du projet et de son intelligence dans tout le processus de construction du jardin. En effet, la Caserne de Reuilly est vouée à la démolition. YA+K a alors mené un diagnostic des éléments/matériaux pouvant être réutilisés, détournés pour la réalisation du projet d’aménagement du jardin. Le diagnostic a abouti à un protocole de récupération des matériaux et à des principes constructifs (avec les matériaux récupérés et neufs) accompagné de fiches techniques.

Les éléments seront construits et réalisés dans le cadre d’un chantier-école encadré par l’APIJBAT.

.

Date de réalisation : En cours

Lieu : Paris (75)

Commanditaire : Paris Habitat

Contexte : Aménager les toitures Végétalisé, développer la permaculture en ville.

Programme: Terrasse 140m², atelier 10m², serre en pleine terre, sanitaires, stockage, récupération d’eau.

Commanditaire: Paris Habitat

Partenaires : Association Multi’colors, APIJ BAT.

 

  • Réemploi 70%
  • Participation 30%

PROGRAMME
L’aménagement de la toiture préserve sa dimension végétale, pour cette raison les différents programmes sont assemblés en deux éléments construits distincts, l’accueil et la plateforme d’un coté, les serres et cultures de l’autre.

Le wagon
Surface  plancher = 19 m²
Dimension intérieure :
Sanitaires = 4.5m²
Atelier = 10 m²
Stockage = 4.5m²
Dimension  extérieure : 10m x 2.3m  Ht max : 3.3m
Charpente métal, panneaux sandwich, habillage extérieur bois, intérieur bois et métal, auvent tôle métal.

Cheminement
La déambulation à travers le jardin s’effectue par le passage existant, celui-ci étant rehaussé sur la totalité de la coursive. Un cheminement bois de 160m² au total, longe chaque installation comme une ballade le long du jardin. La terrasse centrale permet d’accueillir les moments collectifs.
Terrasse bois
Surface : 140m²

Les plus
Mobilier de jardin
Serre en pleine terre, récupération eau de pluie
Charpente métal, façade châssis de fenêtres alu-verre et polycarbonate transparent.

 

Island

Island

OCCUPER L’ENTRE TEMPS

ISLAND

PLATEFORME DE CRÉATION

Le quartier Landy à Aubervilliers connait d’importants travaux de rénovation privant notamment les habitants d’espaces publics. Après la livraison du parvis Roser, situé face à la Maison pour Tous, les acteurs locaux ont constaté de mauvaises pratiques de cet espace.
L’association a ainsi été sollicitée pour travailler avec la population sur une appropriation positive du lieux.

la SEM a mis à disposition une friche pour une durée de deux ans, située en face de la Maison pour Tous, sur laquelle s’est construit une plate-forme de création collective évolutive. Un des enjeux était de mettre à disposition un lieu de rencontre aux identités multiples, se nourrissant des initiatives de chacun, et où plusieurs formes de création pourraient se côtoyer.

La plate-forme de création ISLAND est mise à disposition par la ville d’Aubervilliers pour différents rythmes et usages: d’une terrasse d’été ISLAND se transforme en  scène de théâtre puis en atelier de bricolage.

Le projet a été récompensé par la Fondation de France, catégorie « Habitat, développement social et territoires 2014 ».

 

Date de réalisation : Mai-Novembre 2014

Lieu : Rue Gaëtan Lamy, Aubervilliers

Contexte: quartier en rénovation urbaine

Partenaires : Plaine Commune, Ville d’Aubervilliers, Maison pour Tous Roser, OMJA

Prix : Fondation de France, «Habitat, développement social et territoires»

 

  • Participation 65%
  • Programmation 65%
  • Réemploi 45%
  • Pédagogie 60%
 

METHODOLOGIE

– Treize ateliers de création de conception de support ludique. Ils ont abouti à la réalisation d’un kit de jeux mobiles de construction 2D-3D (tangram géant et kiosques)

– Cinq ateliers pour la création et la mise en forme graphique d’une charte de bien vivre ensemble sur le nouveau parvis. Une quinzaine d’enfants ont réfléchi sur les pratiques autorisés et interdites sur cet espace, puis ont confectionné, réalisé et peint des panneaux de signalétique.

La plateforme ISLAND permet ainsi d’accompagner des projets sur le quartier du Landy, tout en proposant aux différents acteurs du territoire de s’en saisir et de la faire évoluer au grès des envies ainsi que de leurs projets.