Baleine Verte

Baleine Verte

CONSTRUIRE SON JARDIN AVEC LES RESSOURCES LOCALES

LA BALEINE VERTE

Ouvert en été 2014, le jardin partagé de la Baleine Verte est porté par une association du 12ème arrondissement de Paris.

Les premiers aménagements ont été réalisés au printemps dernier (carrés de jardinages collectifs, carrés individuels, espace à compost, petit abris à outils). Néanmoins, les usagers souhaitent poursuivre l’aménagement du jardin partagé avec une terrasse, un jeu pour enfants, une marre, etc.

INTENTION

YA+K accompagne le Concours «Ré-emploi de Matériaux ? Grand concours de structures de jardin !» lancé par l’ Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles. Concrètement, YA+K encadre une série d’ateliers pour donner vie au projet retenu, offre des conseils techniques, conseils matériaux, tout en gérant la mise en place d’ateliers hebdomadaires et l’accompagnement au cours de la mise en œuvre.

Il s’agit donc aussi bien de conseiller l’équipe paysagiste-étudiante à la faisabilité du projet, tant par sa technicité que par son accessibilité pour les usagers du jardin – que d’encadrer les ateliers de co-construction du projet par les habitants.

Date de réalisation : 2016

Lieu : Paris 12ème (75)

Contexte : Aménagement d’un jardin partagé, chantier participatif.

Programme: Terrasse 70m², mare, cabane enfants, stockage.

Participants : Association Baleine Verte, Claje.

Commanditaire : Paris Habitat

Partenaires : Paris Habitat, GTM démolition. École nationale supérieure du paysage de Versailles

  • Réemploi 30%
  • Participation 100%

MATÉRIAUX ET RÉEMPLOI

Le jardin est situé au cœur d’une ensemble d’immeubles (R+14) actuellement en chantier de rénovation, produisant un important volume de matériaux. En partenariat avec Paris Habitat (propriétaire du terrain et des bâtiments), et GTM (entreprise de travaux chargée du chantier de mise aux normes thermiques du site), une partie du projet d’aménagement du jardin partagé est donc réalisée à partie des «déchets», des matériaux issus du chantier. Le bois présent sur le site (section 3X3 L = 2.50) sert à tout les éléments structurels.

CAHIER DES CHARGES

Terrasse = de 40 à 60 m²

Stockage = de 16 à 20 m²

Tables de rempotage

Cheminement – emmarchements

Divers mobiliers

Rez-de-jardin

Rez-de-jardin

REAPPROPRIATION D’UNE DALLE DELAISSEE

REZ-DE-JARDIN

UN NOUVEAU JARDIN, UN NOUVEL ESPACE PUBLIC

Les dalles présentent souvent des caractéristiques similaires : traversées brièvement, elles sont souvent délaissées, sous-pratiquées et inadaptées aux nouveaux besoins des habitants. Néanmoins, elles présentent des potentiels non négligeables: lieu de passage obligatoire pour les habitants, leurs superficies en espace public sont importantes.

La métamorphose d’un espace urbain et hostile en un espace de jardinage et de sociabilité s’adosse sur la mise en œuvre de conditions propices pour les habitants, associations, et acteurs locaux à s’approprier cet espace et d’y créer un lieu de vie commun. L’espace de jardinage devient ainsi un outil pour construire un lieu d’échange convivial autour des problématiques du recyclage et du développement durable.

Date de réalisation : 2015-2016

Lieu : Bagnolet (93)

Commanditaire : Ville de Bagnolet

Prix : Prix de la Solidarité, Fondation Véolia; Lauréat de l’appel à projet COP21, Seine-Saint-Denis; Contrat de Ville, CUCS, Seine-Saint-Denis

gif-yak-blog

  • Réemploi 60%
  • Participation 30%

Au-delà de la revitalisation de la dalle Maurice Thorez, cette action propose de développer des dynamiques de réappropriation et d’implication citoyenne qu’il s’agisse soit de l’ espace quotidien ou d’une manière plus large de la Rénovation Urbaine en cours. En passant par des ateliers de jardinage et de construction, il s’agit d’encourager la participation et l’implication des habitants dans l’amélioration/animation de leur quartier tout en infusant une culture et des pratiques responsables (recyclage, éco-gestes, économie locale, …)

Le projet se conçoit comme le moteur d’une dynamique citoyenne dont le premier rôle revient donc bien aux usagers afin d’ y construire un lieu convivial d’activités ludiques autour du jardinage pratiqué et fabriqué par les habitants.

Plage Arrière

Plage Arrière

S’APPROPRIER LES ESPACES VACANTS

LA PLAGE ARRIÈRE

LE JARDIN PRODUCTEUR DE SOCIABILITÉ

La Plage Arrière est à la fois un jardin partagé, un lieu de convivialité, de festivité ainsi qu’un relai AMAP. Entretenu par une association, le jardin manque néanmoins d’aménagements pour accueillir dans de bonnes conditions les différentes activités liées à l’écologie urbaine et de loisirs.

L’une des installations vétustes a disparu lors d’un incendie involontaire. L’association le Jardin du Plateau souhaitait donc disposer d’aménagements adaptés à sa volonté de proposer des activités diversifiées pour capter un plus nombre d’habitants.

 YA+K a donc accompagné l’association de la définition du projet, des besoins, de la clarification du programme, à la construction des structures et à la réalisation des aménagements.

Date de réalisation : 2015

Lieu : Bagnolet (93)

Commanditaire : Association Jardin du Plateau

  • Réemploi 70%
  • Participation 30%

La Plage Arrière s’est implantée sur une friche urbaine, une parcelle en lanière, un lieu situé entre le jardin, le végétal, l’urbain, le minéral. Les choix matériaux font donc écho à l’environnement du projet : un squelette architectural métallique (minéral) habillé de bois (issu du végétal).

Les dispositifs de jardinage sont en partie réalisés avec des matériaux issus du réemploi (notamment les volets). Ces micro-architectures deviennent ainsi la démonstration des valeurs que l’association locale souhaite promouvoir.

Déclinées en trois modules, les constructions se déploient et se referment en fonction des activités de l’association.

Le premier module se greffe à une ancienne construction du jardin pour accueillir une cuisine en plein air, une bibliothèque et une terrasse pouvant faire office de scène pour de petites représentations. Le second module profite lui d’un bar abrité des intempéries pour l’AMAP, d’un espace de stockage et d’un récupérateur d’eau. Le dernier module accueillant pour sa part des toilettes sèches et le nouveau poulailler-clapier.

La Re-cyclerie

La Re-cyclerie

TRANSFORMER LES LIEUX DE LOGISTIQUE

LA RECYCLERIE

FERME URBAINE A QUAI

Espace convoité et en mutation, la Petite Ceinture est aujourd’hui un véritable enjeu urbain.

Située sur la Petite Ceinture à Paris 18ème, la ferme urbaine de la Recyclerie se développe sur les quais et les talus de voies ferrées désaffectées depuis longtemps. La friche urbaine doit alors se transformer en un lieu d’innovation en écologie urbaine.

YA+K y a conçu et réalisé des aménagements extérieurs (espaces de stockage et bar) ainsi que des aménagements intérieurs (jardinières).

Date de réalisation : 2014

Lieu : Gare Ornano, Paris (75018)

Commanditaire : La Recyclerie, Sinny&OoKO

  • Réemploi 50%
  • Participation 0%

DISPOSITIF PAYSAGER

YA+K a présenté un projet d’aménagement d’un quai comprenant un jardin d’hiver, destiné à recevoir différents usages autour de l’organisation d’ateliers et d’activités de jardinage.

Cet ancien espace de passage, devient un espace de rencontre et d’oisiveté : le dispositif d’aménagement offre un parcours rythmé, grâce à des pans de toit qui varient et qui créent des sous-espaces riches aux usages spécifiques. Son architecture et ses occupations font ainsi écho au paysage du maquis de Montmartre.

Le programme comprend : une serre froide, des jardins verticaux, une aire de pétanque, un jardin potager, un poulailler, des toilettes sèches, un compost et des espaces de stockage. Au-delà des fonctionnalités souhaitées, l’aménagement architectural participe à la concrétisation d’un cercle vertueux où les déchets d’une activité sont les ressources d’un autre usage.

BASE-RACK

BASE-RACK

URBAN FARMING EN KIT

BASE-RACK

PROTOTYPE D’OCCUPATION LÉGÈRE DES TERRAINS EN LATENCE

Base-Rack est un prototype d’occupation des lieux en état de latence dans le cadre des transformations urbaines. A la fois limite et espace de vie, il permet un développement de pratiques et d’usages sur ces espaces latents.

Son principe générique de développement linéaire permet de s’adapter à la topographie et à la géométrie de chaque terrain. Façade épaisse pouvant varier les opacités et les transparences, il interroge le lien entre ville présente et ville latente.

Date de réalisation : 2013

Lieu : Passage Volta, Ivry-sur- Seine (94)

Commanditaire : commande privée

Partenaires : Margaux Vigne (paysagiste) et Tibo Labat (architecte)

  • Réemploi 60%
  • Participation 5%

PETITS USAGES DU JARDIN

Potager hors sol + Cuisine d’été + Récupérateur d’eau de pluie + Toiture végétalisée + Atelier + Stockage + Cabine sieste + Toilettes sèches + Compost

Laissant libre occupation à la végétation, Base-Rack propose de développer verticalement un ensemble d’usages susceptibles d’accompagner une occupation et des pratiques temporaires de ces espaces.

Structure modulaire et modulable, il inscrit dans la grille du rack à palette un ensemble de modules fonctionnels pouvant varier en fonction des besoins spécifiques à chaque contexte.