REUSEUM

REUSEUM

RECUPERER ET CONSTRUIRE

REUSEUM

EXPERIMENTAL URBAN DESIGN

Très fréquentée par les groupes de touristes en visite guidée pour son monument remarquable, la place Florinsplatz est devenue un simple lieu de passage depuis la fermeture du Mittelrhein Museum.

RE.SEUM est un festival autour du recyclage qui propose aux habitants de la Ville de Koblenz de participer à la transformation de cette place. Pendant deux jours, ils sont invités à produire de manière expérimentale et créative des installations de design urbain à partir de palettes.

L’événement se clôture par une journée d’inauguration avec diverses activités culturelles (concerts, initiation à des instruments de musique, etc.)

Dans une atmosphère respectueuse de l’environnement, la Florinsplatz devient alors un foyer d’activités pour de nouvelles expériences urbaines, culturelles et sociales.

Date de réalisation : Workshop du 30 juillet au 31 juillet 2015 et événement le 1er août 2015

Lieu : Koblenz, Allemagne

Commanditaire : Hochschule Koblenz

Partenaires : Ville de Koblenz, ASTA Koblenz

gif-yak-blog

  • Réemploi 90%
  • Participation 100%

WORKSHOP

YA+K a ainsi été mobilisé pour préparer l’accueil de cet événement culturel, encadrer et mettre en œuvre les bonnes conditions de travail des workshoppeurs (préparation, réalisation d’établis, construction de stands et d’un bar pour la journée événementielle).

Pendant deux jours, les participants ont été initiés aux outils de la construction, guidés dans la définition de leurs projets, et encadrés dans la réalisation de leurs installations.

PAD

PAD

EXPLORATION SENSIBLE DE LA PLACE PUBLIQUE

EN PLACES !

Depuis sa métamorphose il y a quatre ans, la place de la République est devenue un espace public particulièrement vivant, ouvert à une grande diversité d’usages. En plein Paris elle est un champs d’expression et de rassemblement spontané où semble se cristalliser la confrontation à l’altérité, c’est le lieu où s’incarne la diversité de la société.

Pendant trois jours, les étudiants ont investi la place via une expérimentation artistique dans l’espace public, et trois rencontres-débats (quelle place pour la place dans la ville contemporaine? Quelle place pour les artistes dans la fabrique de la ville contemporaine? Créer dans l’espace public sous l’état d’urgence : mission impossible?).

Cette initiative imaginée par les étudiants s’inscrit dans la dynamique du programme « Réinventons nos places ! » initié en juin 2015 par la Ville de Paris pour le réaménagement de sept places parisiennes.

Date de réalisation : Du 24 au 26 mars 2016

Lieu : Place de la République, Paris (75)

Commanditaire : Master 2 Projets culturels dans l’espace public de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Partenaires : Association Objet(s) Public(s), DSAA Alternatives urbaines, Ville de Paris

  • Réemploi 10%
  • Participation 100%

WORKSHOP

Le workshop se focalisait sur la réalisation de trois installations modulables et mobiles. Les PAD, Petites Architectures Dansantes, s’appuient sur une analyse sensible des usages de la place. Leurs formes évoluent en fonction de son environnement (arbres, mobiliers urbains, perspectives, etc.).

Mobiliers à danser

Mobiliers à danser

MOBILIERS, SUPPORTS DE CRÉATIVITÉ

COMPOSANTS URBAINS A DANSER

CONCEVOIR ET RÉALISER DES MOBILIERS

Des enseignants du DSAA Alternatives urbaines souhaitent que les étudiants travaillent sur un projet de la phase de conception à la phase de réalisation.

L’objet de la commande est alors de réaliser des mobiliers urbains sur la thématique du mouvement et de la danse, pour des représentations chorégraphiques.

 

Les élèves ont alors été guidés dans la définition du mobilier urbain, dans le respect du sujet, la pérennité du mobilier et la faisabilité du projet par rapport aux ressources matériels disponibles.

Les étudiants ont ensuite réalisé le projet à l’échelle 1 :1, expérience formatrice dans l’apprentissage d’outils manuels mais aussi dans la perception de l’espace, et les exigences d’une commande.

Date de réalisation : 3 au 8 octobre 2014

Lieu : Vitry-sur-Seine (94)

Commanditaire : Lycée Chérioux, lycée des métiers de l’habitat et de l’aménagement urbain

  • Réemploi 10%
  • Participation 0%

Le workshop s’est terminé par une représentation chorégraphique expérimentale avec les mobiliers produits.

Les structures ont été pensées comme pérennes, dans la perspective de les réutiliser lors de manifestations organisées par le conservatoire de danse de Vitry-sur-Seine.

Amalgame

Amalgame

S’APPROPRIER LES LIEUX

AMALGAME

STAR COMMUNITY

L’École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne souhaite concevoir des ateliers de rentrée, les «Days» comme des temps d’installation et de prise de marque au sein de l’école, où il est question de visualiser celle-ci comme un premier lieu d’exposition à part entière et de l’utiliser comme sujet principal de la réflexion collective.

L’installation proposée prend alors place au sein même de l’établissement, dans ses couloirs, salles de classe, escaliers, se composant même d’objets déjà là. Il s’agit de mettre en mouvement l’école par ses futurs utilisateurs, et de donner vie aux éléments qui la composent.

L’installation artistique mobilise l’école comme support et sujet principal de la réflexion collective en y injectant la thématique – Star Community, Amalgame ? – et ainsi d’en faire un lieu d’exposition vivant et actif.

Date de réalisation : Du 15 au 19 septembre 2014

Lieu : EESAB, site Brest (29)

Commanditaire : EESAB, École Européenne Supérieure d’art de Bretagne

  • Réemploi 100%
  • Participation 100%

WORKSHOP

Dans un premier temps, un inventaire des ressources disponibles, les espaces de l’école, les outils, et le matériel, dresse les composants de base de la future installation.

Comme un clin d’œil, Amalgame réutilise les systèmes du dernier workshop FIR – colliers de serrage et sangles et ainsi relance une volonté de faire ensemble et une dynamique de travail : symboliquement le workshop (re-)assemble : le collectif se (re-) construit.

Le rassemblement d’objets hétéroclites compose différentes pièces qui sont autant le symbole et la « démonstration » d’un collectif en devenir – d’une Star community avec tous ses paradoxes.

Sur cette base, les premières esquisses et expérimentations constructive sont alors être réalisée. Les jours suivant sont consacrés à la réalisation de l’installation in-situ. Le format produit est le fruit du travail mené sur place et collectivement.

Avec la fin du workshop, l’installation se décompose, chaque élément retrouve alors son quotidien dans l’attente de futures expérimentations.

Cartoon

Cartoon

EXPLORATION URBAINE ACTIVE

MAC VAL

 

LE TRANS 305 FAIT SES CARTONS

L’Atelier Trans305, laboratoire artistique sur la ville en mutation, déménage pour s’implanter plus
loin dans un nouvel environnement. Atelier mobile, il se déplace et change de forme pour s’adapter
à chaque fois à un nouveau contexte urbain. Il s’agit à travers cet atelier «déménagement» d’imaginer selon 4
contextes urbains différents, comment l’Atelier Trans305 peut se reconfigurer et trouver sa place dans la ville ?

SCENARIO

4 lieux définis au préalable seront exploités comme paysage dans lequel pourrait s’inscrire une construction éphémère qui aurait le
même langage formel que l’Atelier Trans305 (conteneurs, bois de coffrage, échafaudage, taules colorées…).

Imaginer des modules génériques qui une fois assemblés et  recomposés pourraient fabriquer une architecture singulière dialoguant pour chaque situation avec son contexte immédiat.

 

 

 

Date de réalisation : 2014

Lieu : MAC VAL, Vitry sur Seine

 

  • Réemploi 10%
  • Participation 100%
MICRO INTERVENTION / expérimentations volumétriques dans la ville

Imaginer et expérimenter différents modules comme des parasites posés dans la ville et leur logique
d’accumulation.

Le matin tout est exploration. Se balader, observer la ville qui nous entoure et les différents tissus et matières qui la
composent. La promenade urbaine aboutit sur un site précis défini au préalable (une place, une friche, une rue…). Des
contextes urbains très différents qui montrent les identités multiples de la ville.
Les cartons qui renvoient au monde et à l’esthétique du déménagement, constituent la base de cette architecture modulaire, modulable et mobile. Ce module est recouvert sur chaque face de photographies de matières renvoyant à l’esthétique du TRANS305 (taules, échaffaudages, gravats…)

Retour au MACVAL/ Photomontage

La photo prise sur le terrain le matin est imprimée en format 1,60 m sur 2,0 m environ et divisée en 60 A4 via un logiciel
gratuit. Les enfants viennent reconstituer et déformer l’image du matin créant ainsi un nouveau paysage sur lequel
ils peuvent intervenir avec des marqueurs. Ce jeu de collage d’une réalité détournée permet d’introduire le travail de
Bubblex en allant dans les collections du MACVAL. Le résultat du collage donne lieu à un grand poster contrecollé. Afin
que chaque enfant garde un souvenir de l’atelier, une carte postale du collage final lui sera envoyé.