Les Cours Davout

Les Cours Davout

Assistance à maitrise d’usages

 

(re-)définition des pratiques des espaces communs

L’équipe «Les Cours Davout» est présente entre 2018 et 2021 sur tout le patrimoine de Paris Habitat situé entre les portes de Bagnolet et de Montreuil. Le projet est de travailler avec les usagers sous format d’ateliers participatifs et de rendez-vous pour définir les aménagements et usages des cours intérieures.

Le secteur d’étude: le patrimoine de Paris Habitat

Ce secteur des Portes du 20e (Bagnolet et Montreuil) est un quartier historiquement à vocation sociale et résidentielle, mais avec l’arrivée du Tramway T3b en 2012, cette frange urbaine de Paris est en pleine muta­tion.Les emprises foncières de Paris Habitat sont très importantes, avec des bâtiments majoritaire­ment adressés sur le Bd Davout et des arrières en relation avec les terrains de sports et complexes sportifs le long du périphérique.

Le patrimoine de Paris Habitat est lui composé de plusieurs ensembles urbains déconnectés entre eux, fonctionnant par îlots distincts. Au total, ce sont 5 résidences qui sont concernées par cette étude : les résidences Square d’Amiens, Davout, Davout-Félix Terrier, Porte de Montreuil et Porte de Montreuil Sud.

 Expérimenter des possibles

Du point de vue de la démarche engagé l’urbanisme tactique est une (re-)définition de protocole d’usages et de travail:  il s’agit d’infuser une autre culture de l’implication habitante et d’autres manières de « faire » concer­tation. Outre cela, les actions ont pour objectif d’expérimenter concrètement des possibles.

 

Date de réalisation : 2018 – 2021

Lieu : Paris, 75020

Commanditaire : Paris Habitat

Mission : Assistance à maitrise d’usage – AMU / diagnostic /  étude / chantiers participatifs

Associés : CUADD Conseil, La Belle Friche.

Partenaires : Emmaüs, Strataj’m, Par Ici, Quartier du monde, Club des Réglisses, Veni Verdi, Et 20 l’été.

 

  • Réemploi 80%
  • Participation 100%

« La situation se veut ouverte, elle interpelle, incite à prendre part à un projet commun. »

Un travail impliqué et situé : habiter le territoire

Occuper l’espace permet de (se) rendre visible, de créer une situation d’interaction. Construire une situation ancrée vise à tisser des liens, à faire communauté – une communauté réunie et impliquée dans un projet collectif. Le projet est ce qui lie, fait ferment, initie.

(L’) Agir (l’) Urbain : le design et l’intervention artistique comme outils de compréhension et d’expérimentation.

Cette architecture (entre design et intervention plastique) est caractérisée soit par une durée longue (plusieurs années) soit par sa mobilité et son intensité (étude-action, résidence…).

Elle permet de tester et d’accueillir de nouveaux usages. Sa durée de vie fait aussi le lien entre l’analyse/l’étude et le projet urbain et d’aménagement définitif. Elle répond aussi à une nouvelle exigence : s’adapter rapidement aux usages.

L’équipe les cours Davout ponctue l’étude d’intervention légères sur site  et reconfigure ainsi les pratiques des espaces « communs »

 

La Goutte d’Or

La Goutte d’Or

Goutte d’Or ++

préfiguration(s) et analyse(s) des espaces partagés

YA+K a été missionné pour analyser et préfigurer les aménagements et usages aux espaces communs des immeubles de paris habitat dans le quartier de la Goutte d’Or, dans le 18ème arrondissement de Paris.

Le catalogue vivant des matériaux » comme outil de participation

Le Catalogue vivant des matériaux a proposé aux habitants de la Goutte d’Or un espace de partage et création ouvert, où plusieurs propositions, matériaux et prototypes ont été exposés et mis en question. Les habitants ont pu donner leur avis, dessiner, débattre sur les projets exposés et les faire évoluer à fur et à mesure. Les propositions et intuitions ont pu s’affiner et intégrer des idées multiples.

Date de réalisation : 2018 / 2019

Lieu : La goutte d’Or, 75018 Paris

Partenaires : Paris Habitat

 

  • Réemploi
  • Participation

ANCIENNE USINE

ANCIENNE USINE

« Des jeunes urbanistes dans vos territoires »

Comment esquisser les grandes lignes d’un programme d’aménagement, dans le cadre d’un PLU en cours d’élaboration ?

L’objectif est d’enrichir un projet ou un enjeu territorial identifié. Les experts mobilisés sont tous issus des lauréats du Palmarès des Jeunes Urbanistes 2016.
Ces professionnels ont été distingués pour leur manière inventive de créer la commande en prospectant en milieu rural ou dans les petites villes, de proposer des interventions éphémères, du micro-urbanisme, des interventions artistiques et sociales, de se rapprocher des usagers, de créer du lien entre les acteurs opérationnels et les citoyens, etc.

Date de réalisation : 2017

Lieu : Mauges-sur-Loire, Maine-et-Loire, France

Commanditaire : Ministère du Logement et de l’Habitat Durable, DDT du Maine-et-Loire et le CAUE 49

 

 

ANALYSE, PROPOSITION, SCÉNARIOS

VISITE DU SITE, RENCONTRES AVEC LES ACTEURS OPÉRATIONNELS ET ANALYSE DU TERRAIN

CHAMPS DE FOIRE

CHAMPS DE FOIRE

« Des jeunes urbanistes dans vos territoires »

Comment assurer l’appropriation par la population des choix qui seront faits en matière d’aménagement du centre-bourg ?

L’objectif est d’enrichir un projet ou un enjeu territorial identifié. Les experts mobilisés sont tous issus des lauréats du Palmarès des Jeunes Urbanistes 2016.
Ces professionnels ont été distingués pour leur manière inventive de créer la commande en prospectant en milieu rural ou dans les petites villes, de proposer des interventions éphémères, du micro-urbanisme, des interventions artistiques et sociales, de se rapprocher des usagers, de créer du lien entre les acteurs opérationnels et les citoyens, etc.

Date de réalisation : 2017

Lieu : Gannat, Allier, France

Commanditaire : Ministère du Logement et de l’Habitat Durable, DDT de l’Allier et le CAUE 03

 

 

 

PROPOSITION D’AMÉNAGEMENT DU CHAMPS DE FOIRE ET SES ABORDS

VISITE DU SITE, RENCONTRES AVEC LES ACTEURS OPÉRATIONNELS ET ANALYSE DU TERRAIN

CAPLA

CAPLA

AMÉNAGER PAR L’ACTIVATION

FAITES LA PLACE

REPENSER LES USAGES

Dans le cadre du dispositif Réinventons nos places, la Ville de Paris a missionné notre groupement afin de mener une réflexion partagée des pratiques de la place autour des usages existants, des activités souhaitées et des fonctionnalités à développer.

Le redéploiement du marché dans la rue voisine va libérer le cœur de place et en même temps créer une sensation de vide. Notre positionnement est de s’appuyer sur les potentiels de proximité, les acteurs locaux pour activer cet espace et y déployer une nouvelle offre culturelle et sociale des usages.

CAPLA : OBJET ARCHITECTURAL, OUTIL D’IMPLICATION CITOYENNE

La mise en place du CAPLA et sa transformation plastique a été une geste fort qui a permis de démarrer notre mission en mobilisant les habitants de la place. Il est aussi objet, geste à la fois architectural mais également plastique afin de signifier une centralité active de la place.

Approprié par les habitants et les acteurs locaux, le CAPLA devient un point attractif et repositionne l’humain, la convivialité, ainsi que la rencontre au centre de la place jusqu’à présent relativement délaissé.

Date de réalisation : 2016

Lieu : Place des Fêtes, Paris (75)

Commanditaire : Ville de Paris

Associés : Ecouter pour Voir (atelier graphique Malte Martin),  Plausible Possible (médiation), Pascal Le Brun-Cordier

@faiteslaplace

  • Social Design 80%
  • Participation 100%
  • Co-construction 75%

CO-CONSTRUIRE LES FUTURS USAGES

Notre présence a été marquée par une programmation d’action de co-conception et de co-construction autour de thématiques (définies par les restitutions des concertations précédentes, nos observations et les retours des acteurs locaux).

Les échanges autour des thématiques écoute (ambiance musicale), jeux, végétal et saveurs ont produit des prototypes urbains répondant aussi bien à des besoins paysagers qu’à la nécessité de structurer,  accompagner certains usages existants et de créer des moments de rencontre et de convivialité.

L’objectif est donc par la réalisation de dispositifs urbains d’accompagner les usages existants mais aussi de provoquer de nouvelles pratiques de la place.

UNE PLACE ÉVOLUTIVE ET SPONTANÉE

Ces six mois d’expériences à Place des Fêtes ont permis d’affiner les besoins et de restituer les besoins précisés par les réalités du terrain. Ainsi la place des fêtes doit à la fois répondre des besoins de manière durable et pérenne – comme l’attente autour d’une végétation plus visible, plus accessible et offrant une certaine fraîcheur pendant les périodes estivales – tout en permettant la spontanéité de rassemblement citoyen et associatif. L’expérience du CAPLA a confirmé la pertinence d’un outil architectural garantissant l’accueil de rassemblement, d’événement dans de bonne conditions et d’une micro-régie pouvant déployer divers mobiliers au cœur de la place pour accroître les « ambitions » de rassemblement, de rencontre et d’échanges que portes les associations et groupements d’habitants de la place des Fêtes.

MERCI
A tous les habitants, aux usagers de la Place des Fêtes qui ont participé au projet.
Aux associations et acteurs locaux qui ont apporté leur soutien.

Mères en Place
Jeunes en Place
Cafête
Feu Vert
Vergers Urbains
Emmaüs solidarité
Imagine ta place
Centre Sportif des Lilas
Théâtre de Verre
Fabrik coopérative
KickArt
Collège Guillaume Budé
Femmes Marche Exploratoire
Jardin enchanté
Amis de la place